Choisir sa mutuelle Santé sénior : quels critères considérer ?

Se décider sur la mutuelle Santé sénior idéale peut être complexe. La plupart du temps, les informations à analyser par mutuelle sont si nombreuses qu’elles prêtent facilement à confusion. Toutefois, prendre en compte certaines variables facilite grandement la tâche. De quelles variables s’agit-il ?

Les limites d’âge

Avant de choisir votre mutuelle santé sénior, vérifiez scrupuleusement les différentes limites d’âge acceptées. En effet, cette information détermine la période à partir de laquelle la mutuelle pourra ou cessera de vous assurer. De façon générale, les mutuelles sénior fixent l’âge maximum de souscription entre 70 ans et 75 ans. Passer ces tranches d’âge, la majorité des organismes de ce type considère les demandeurs et adhérents septuagénaires comme des clients à risques. En fait, selon leurs considérations, les personnes dont l’âge dépasse 75 ans sont plus enclines aux problèmes de santé. D’où la nécessité de les exclure une fois que cette limite est atteinte. Par ailleurs, certaines mutuelles imposent un âge minimum pour bénéficier d’un contrat senior. Le plus souvent, ces établissements définissent ce paramètre entre 50 ans et 60 ans.

aller plus loins  Pourquoi souscrire à une assurance Loyer impayé en tant que locataire ?

Les plafonds de remboursement

Parmi les grandes particularités des mutuelles sénior se positionne le système des garanties au forfait. C’est un mode de fonctionnement qui offre des plafonds de remboursement par type de prestation dans l’année. En d’autres termes, pour chaque poste de dépenses, vous bénéficierez d’un montant maximum de remboursement bien spécifique. D’ailleurs, toutes ces informations sont notées non seulement dans les devis des mutuelles, mais aussi dans le contrat d’engagement. Par exemple, si votre future mutuelle inclut un forfait dentier de 150 euros, cette dernière ne remboursera que 150 euros sur l’achat de votre nouveau dentier. En bref, préférez une mutuelle senior qui propose les meilleurs plafonds de remboursement pour vos postes de dépenses les plus récurrents.

aller plus loins  Assurance Appartement : que faire en cas de dégâts d’eaux ?

Le délai de carence

En plus des limites d’âge et des plafonds de remboursement, bon nombre de mutuelles sénior associent un délai de carence au contrat. Ce délai représente la période pendant laquelle vous serez soumis au sevrage d’une partie ou de la totalité des prestations proposées. Autrement dit, le délai de carence est le temps nécessaire pour que vos diverses garanties souscrites après l’adhésion deviennent actives. Soyez donc précautionneux vis-à-vis de cette valeur, car plus elle est longue, moins le contrat d’assurance dégage de l’intérêt.

La vitesse d’évolution des primes

Outre les critères cités précédemment, vous devez aussi considérer l’échelle de stabilité des montants de cotisation dans le temps avant de choisir votre mutuelle santé senior. En effet, toutes les mutuelles seniors font évoluer les tarifs en fonction de l’âge des adhérents. En outre, celles-ci ajustent les arrondis de primes suivant le sexe, la zone géographique et le statut professionnel des assurés.

aller plus loins  Flotte automobile en entreprise : comment bien l’assurer ?

Cependant, les prix évoluent moins vite pour les organismes régis par la modération ou le code de la mutualité, vu que leur approche est axée davantage sur la solidarité. Référez-vous aux mentions légales de votre future mutuelle santé sénior afin de connaître son statut vis-à-vis des évolutions des primes à payer.

En somme, optez pour une mutuelle qui couvre tous vos besoins de santé sans vous engendrer des dépenses inutiles. Pour ce faire, évitez les mutuelles qui requièrent un questionnaire médical à l’adhésion. En revanche, pensez à prendre en compte les autres garanties (téléassistance, frais d’obsèques, etc.) ainsi que la prise en charge des médecines douces.