Quel antivol moto choisir pour l’assurance ?

Les deux roues sont de plus en plus convoités par les voleurs. En 2021, le vol de moto a augmenté de 15% par rapport à l’année d’avant Ce qui est très inquiétant !

Bonne nouvelle ! Dans le cas où vous souscrivez une assurance moto qui comprend la garantie vol, votre assureur vous indemnisera si vous vous faites dérober votre bolide, mais à la seule condition, que vous possédiez un antivol homologué. Mais comment le choisir ?

Voici un petit guide spécial « Antivol pour assurance moto », truffé de bons conseils pour vous aider à bien choisir cet équipement.

Bien choisir son antivol moto pour assurance

Selon la loi, aucun modèle d’antivol ne vous est imposé pour ce qui est des assurances moto. Mais souvent, les assureurs exigent des modèles d’antivol homologués « Sécurité et Réparation Automobiles » en abréviation SRA. Cette certification est délivrée par un organisme reconnu en France, qui teste tous les antivols sur le marché pour s’assurer de leur efficacité.

À lire :  Comment et où coller sa vignette d'assurance moto ?

FFMC et NF sont aussi d’autres certifications qui sont dans certains cas exigées par les assureurs.

Parfois, un assureur peut même vous faire part d’une liste d’antivols dit « Agréés », dont vous devrez vous munir pour bénéficier d’une indemnisation en cas de vol de votre deux roues.

Voici un petit aperçu des catégories d’antivol que vous pourrez trouver sur le marché :

  • L’antivol en « U » : le modèle le plus répandu et aussi le plus performant, idéal pour dissuader les voleurs ;
  • La chaine : l’antivol le plus économique et pratique, mais peut aussi être facilement arraché par des voleurs pro ;
  • Les alarmes : souvent couplées à des antivols en U, elles permettent de générer un son puissant, dissuadant les voleurs.
À lire :  Quel est le prix d'une assurance moto jeune conducteur a2 ?

Le prix d’un bon antivol pour moto peut aller jusqu’à 700 €, bien que ce type de dispositif puisse vous coûter cher, il reste recommandé pour protéger votre cylindrée.

En clair, si vous voulez bénéficier de la meilleure protection de votre assurance, munissez-vous d’un antivol homologué. En cas de vol du véhicule, l’assureur vérifiera la qualité de votre antivol, avant de vous rembourser. Ne prenez donc pas de risque !

Un petit conseil, pour justifier que vous utilisez un antivol certifié auprès de votre assureur, gardez sa facture d’achat. Elle vous sera d’une grande utilité en cas de vol de votre moto.

Et si le meilleur antivol, c’était vous !

En France, un véhicule dérobé sur dix est une moto, d’où la nécessité de prendre quelques précautions.

À lire :  Quel comparateur d'assurance moto 125 choisir ?

Bien qu’équiper votre deux roues d’antivol puisse être efficace pour décourager certains voleurs, vous ne devez surtout pas miser tout dessus !

Pour éviter de vous faire voler votre moto, pensez d’abord à la garer dans un lieu sûr, bien fréquenté et éclairé. Ou sinon, si vous avez les moyens, garer votre deux roues dans un garage ou parking surveillé reste la solution la plus sécurisante. Bien que cela engendre des frais supplémentaires.

Pour ce qui est de l’antivol, pensez à le fixer sur votre deux roues par le cadre à un objet fixe, cela permettra de parer la fameuse techniquement de l’enlèvement, très utilisée par les voleurs.

Et pour finir, évitez de mettre l’antivol dans votre sac, car si vous tombez, vous risquerez de vous faire mal.